iPhoneographie.

«Le meilleur appareil photo c’est celui que vous avez avec vous...»

- Chase Jarvis

L'iphoneographie est le fast-food de la gastronomie. Un art de consommation, avalé en masse, ou la finesse et le soin on perdu leurs places. Un art rapide, temporaire.

C'est une approche qui ne me correspond pas. Mais force est de constater que, comme le dit Chase Jarvis, l'iphone est effectivement l'appareil photo que j'ai toujours avec moi. Et que je l'utilise. Peut-être à la manière de ces tentations auxquelles ont ne peut plus résister dès lors où l'on nous les dépose entre les doigts. Je n'ai pas choisi d'avoir un appareil photo avec moi. Et je ne suis pas sur que je ressentirais son manque s'il n'existait pas; on ne manque que de ce dont on a connaissance. Mais il est là. À disposition. Prêt. Toujours.

Je ne peux me résoudre à supprimer ces images. Pas plus que j'arrive à résister à la tentation de les faire. Wilde le disait: le seul moyen de résister à une tentation est d'y céder.

Des photographies dont j'arriverais peut-être un jour à me passer. Et qui pour l'instant s'empilent les unes sur les autres, au fil des événements. Une brique de plus sur le mur.